Le 26.07.2019

3 questions à… la Maison de Santé de Bapaume

Rencontre avec Hélène Maiurano, orthophoniste et coordinatrice et Nancy Vaginay, infirmière

Pourquoi avez-vous décidé de créer votre maison de santé ?

Hélène Maiurano : Tout a débuté fin 2014, lorsque l’ARS a réuni les professionnels du sud de l’Artois à propos de la pénurie en professionnels de santé. Nous avons ainsi décidé de participer à l’attractivité médicale du territoire en créant « Sud Artois Réseau Santé » en 2015 qui porte la maison de santé. Depuis, tous les nouveaux professionnels qui s’installent autour de Bapaume souhaitent intégrer notre réseau.

Votre maison de santé accueille-t-elle les habitants de Bapaume, mais aussi de ses alentours ?

Hélène Maiurano En effet, notre maison de Santé s’étend sur plusieurs sites et couvre les villes de Bapaume et d’Achiet où nous nous rendons régulièrement pour permettre à ses habitants de nous retrouver près de chez eux. Notre objectif : assurer une permanence de proximité dans tous les petits villages autour de Bapaume sous forme de demi-journée.

Quels sont les avantages de travailler en maison de santé ?

Nancy Vaginay. Avant la maison de santé, les professionnels de santé de Bapaume et de ses alentours se connaissaient peu. Aujourd’hui, nous échangeons simplement et régulièrement sur nos patients ou tout simplement pour demander un avis entre confrères. Chaque avis de professionnel est ainsi mieux pris en compte dans l’intérêt de nos patients. Ce nouveau mode de travail facilité est un des points forts de notre maison de santé.

Hélène Maiurano : L’autre point positif est la souplesse du quotidien. Fini l’époque où le médecin consacrait plus de 14 h par jour à son activité ! Dans notre équipe, certains travaillent à temps plein, mais aussi à temps partiel et nous pouvons accorder plus de temps à nos familles. Notre principe : aucun jugement sur les modalités de travail de nos confrères. Le dernier point positif  est que nous bénéficions d’aides à l’installation, car Bapaume est situé en zone d’intervention prioritaire*.

 

La Maison de Santé de Bapaume recherche actuellement un médecin.

 

* Les zones d’intervention prioritaires (ZIP) représentent les territoires caractérisés par un faible niveau d’accessibilité aux soins ainsi que des territoires potentiellement fragiles. Les médecins s’y installant bénéficient de l’ensemble des mesures d’aides applicables à la profession : dispositifs conventionnels d’aide au maintien et à l’installation, mesures du plan national d’accès aux soins, exonérations fiscales sur les revenus de la permanence des soins ambulatoires ainsi que des aides des collectivités territoriales.

Pour en savoir plus sur la Maison de Santé, rendez-vous sur le site de la FEMAS Hauts-de-France (Fédération Régionale des structures d'exercice coordonné en Hauts-de-France)