Participer à des travaux de recherche en soins primaires

Photo d'un panneau d'information

Il s'agit de donner une nouvelle impulsion à la recherche en soins primaires, faire émerger l'innovation au profit des soins de proximité.

Des équipes de proximité (maisons de santé, centres de santé) peuvent candidater directement en qualité d'investigateur et/ou de promoteur de projets de recherche, dont le financement était jusqu'ici réservé aux seuls établissements de santé.

Qui peut candidater ?

Tous les professionnels rattachés aux maisons et aux centres de santé (personnels médicaux et paramédicaux salariés ou libéraux, internes, chefs de clinique universitaires, etc.).

Quelle est la procédure ?

Au tout début de chaque année civile, le ministère chargé de la santé (DGOS) lance une campagne d'appels à projets de recherche en publiant une instruction qui détaille les modalités de leur sélection et de leur financement.
Les porteurs de projet déposent une lettre d'intention résumant l'objet de la recherche et les conditions prévues de sa réalisation. Un jury sélectionne dans un premier temps certaines de ces propositions, puis se prononce sur un choix final, dans un deuxième temps, au vu des dossiers complets remis par les candidats et sur la base d'expertises.
L'ensemble de la procédure se déroule via une plateforme web, INNOVARC®, sur laquelle les porteurs de projet déposent leur candidature.

Quels sont les champs de recherche concernés ?

En 2014, le ministère a voulu donner la priorité, à qualité égale, aux projets de recherche portant sur les soins primaires. Ces recherches peuvent entrer dans le cadre de 5 programmes différents accessibles aux équipes de proximité :

  • Le programme hospitalier de recherche clinique (PHRC)
  • Le programme hospitalier de recherche clinique interrégional (PHRC-I)
  • Le programme de recherche médico-économique (PRME)
  • Le programme hospitalier de recherche infirmière et paramédicale (PHRIP)
  • Le programme de recherche sur la performance du système de soins (PREPS)

 

Qui peut aider une équipe à élaborer et conduire un projet de recherche ?

La recherche en santé requiert une ingénierie administrative, méthodologique et logistique, en termes d'obtention des autorisations et pré-requis technico-réglementaires ou de gestion des données, par exemple. Les délégations à la recherche clinique et à l'innovation (DRCI), présentes dans 48 établissements de santé, ainsi que les 7 groupements interrégionaux de recherche clinique et d'innovation (GIRCI) rassemblent ces compétences et ce savoir-faire. Le ministère incite fortement ces structures d'appui à la recherche à apporter leur soutien aux équipes de proximité qui souhaitent s'engager dans la conception et la conduite de projets de recherche.

Qui contacter ?

Ministère en charge de la santé
Bureau Innovation et recherche clinique (PF4), DGOS
DGOS-PF4@sante.gouv.fr